Défaite de la proposition 37 en Californie : le long chemin vers la souveraineté alimentaire

Publié le Mis à jour le

Alors que l’attention du monde entier était tournée vers le duel présidentiel Romney – Obama, dans pratiquement chaque État des États-Unis, les électeurs étaient appelés à voter sur des questions référendaires. Certainement l’une des plus importantes était la proposition 37 de Californie : pour ou contre l’étiquetage obligatoire des OGM. Comme d’autres propositions, celle-ci a fait l’objet d’une « campagne dans la campagne ». L’enjeu cette fois était de taille, quasi nationale. Car si la Californie votait pour l’étiquetage des OGM, de nombreux autres États suivraient, rendant de fait l’étiquetage effectif dans tous le pays. Cette proposition n’arrangeait évidemment pas des entreprises comme Monsanto, fabricant direct d’OGM, des entreprises de pesticides comme DOW Chemicals et les principales entreprises agroalimentaires. Mais comment convaincre l’opinion publique californienne, une des mieux informée du pays, de l’absence intérêt d’un étiquetage des OGM ? Après tout, les consommateurs n’auraient-ils pas le droit de savoir ce qu’ils mangent ?

De fait, au début de la campagne pour la proposition 37, les intentions de vote en faveur de la proposition étaient assez élevées, à hauteur de 64 %. Mais c’était sans compter sur la force de frappe des entreprises en faveur des OGM, des pesticides, et de la bouffe industrielle. Rapidement celles-ci mirent la main au portefeuille, Monsanto en tête bien sûr, et dépensèrent 45,6 millions de dollars en communication contre la proposition 37. Leurs arguments ? L’étiquetage coûterait cher aux consommateurs, la traçabilité créerait de la bureaucratie, mot que les Américains ont en horreur. Et pourquoi cibler les OGM, puisque que les tests industriels avaient montré que ceux-ci étaient sans danger pour le consommateur ? Jour après jour les clips sur les grandes chaînes de télévision dénonçaient la proposition 37 en des messages simplistes, entraînant la confusion dans l’esprit des consommateurs. Aux États-Unis, l’argent n’est pas un tabou let les entreprises doivent déclarer les sommes avec lesquelles elles contribuent aux joutes électorales. On constate ainsi que les industries transgéniques, semencières, agroalimentaires, et des pesticides, ont pu mettre plus de 5 fois en faveur du « Non » le montant que les entreprises de distribution de produits biologiques et les regroupements citoyens ont pu réunir pour appuyer le proposition.

Le rejet de la proposition 37 par 53,1% des votants, c’est une fois de plus, la victoire de l’argent, de la désinformation  organisée par les lobbys des OGM et de l’agroalimentaire. Un peu plus de la moitié des électeurs aurait préféré ne pas savoir ce qui est dans leurs assiettes, quitte à en payer les coûts plus tard, sur leur santé, et même dans leurs impôts, quand il faudra décontaminer les sols lourdement pollués par les pesticides produits et réclamés par les OGM, dépolluer l’eau chargée de fertilisants et de pesticides, et remplacer les services que rendaient la biodiversité lorsqu’elle était encore florissante (pollinisation, climat, etc.).

Mais l’organisation de ce référendum est déjà en soi une petite victoire si en Californie. Et la défaite n’est que provisoire, car la bataille de l’information se poursuit, et on est dans un avenir proche  les électeurs comprendront mieux les enjeux du suivi des OGM, et le danger réel qu’ils représentent.

Article paru à la page « Opinions » du magazine Terra Eco.
Le titre original de l’auteur est celui utilisé dans ce document.

Contributions des entreprises en faveur du « oui » ou du « non » à la proposition 37 pour l’étiquetage des OGM (« the right to know ») :

Contribution en faveur du « non »
à la proposition 37
Contribution d’entreprises en faveur du « oui »
à la proposition 37
Monsanto $8,112,867 Organic Consumers Fund $660,709 $1,334,865
E.I. Dupont De Nemours & Co. $5,400,000 Mercola Health Resources $1,115,000
Pepsico, Inc. $2,145,400 Kent Whealy $1,000,000
Grocery Manufacturers Association $2,002,000 Nature’s Path Foods $660,709
DOW Agrisciences $2,000,000 Dr. Bronner’s Magic Soaps $566,438
Bayer Cropscience $2,000,000 Mark Squire/Stillonger Trust $440,000
BASF Plant Science $2,000,000 Wehah Farm (Lundberg Family Farms) $251,500
Syngenta Corporation $2,000,000 Ali Partovi $219,113
Kraft Foods Global $1,950,500 Amy’s Kitchen $200,000
Coca-Cola North America $1,700,500 Great Foods of America $177,000
Nestle USA $1,315,600 Alex Bogusky $100,000
Conagra Foods $1,176,700 Clif Bar & Co. $100,000
General Mills $1,135,300 Cropp Cooperative (Organic Valley) $100,000
Kellogg Company $790,000 Annie’s, Inc. $50,000
Smithfield Foods $683,900 Michael S. Funk $50,000
Del Monte Foods $674,100 Nutiva $50,000
Campbell’s Soup $500,000
Heinz Foods $500,000
Hershey Company $493,900
The J.M. Smucker Company $485,000
Bimbo Bakeries $422,900
Ocean Spray Cranberries $387,100
Mars Food North America $376,650
Council for Biotechnology Information $375,000
Hormel Foods $374,300
Unilever $372,100
Bumble Bee Foods $368,500
Sara Lee $343,600
Kraft Food Group $304,500
Pinnacle Foods $266,100
Dean Foods Company $253,950
Biotechnology Industry Organization $252,000
Bunge North America $248,600
McCormick & Company $248,200
Wm. Wrigley Jr. Company $237,664
Abbott Nutrition $234,500
Cargill, Inc. $226,846
Rich Products Corporation $225,537
Flowers Foods $182,000
Dole Packaged Foods $171,261
Knouse Foods Cooperative $164,731
Total (approximatif) $45,600,000 Total (approximatif) $8,700,000

Source : Ballotpedia.org

Pierre Johnson
citoyen nord-américain (USA) et français, spécialiste du commerce équitable et du biocommerce éthique.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s