Victoire historique pour les Indiens du Brésil

Publié le Mis à jour le

Benki_Amazonie

Les Indiens du Brésil ont remporté une victoire historique en empêchant le Congrès de prendre le contrôle de leurs terres et de leur avenir.

Une proposition visant à modifier la Constitution et à donner pouvoir au Congrès pour la délimitation des territoires indigènes a été rejetée après des mois de protestations véhémentes de milliers d’Indiens représentant des dizaines de tribus.

À l’été 2013, la Nature Rights et la Fondation Danielle Mitterrand avaient été alertés par l’appel de chefs amérindiens et d’organisations non gouvernementales d’appui au Brésil du péril représenté par la proposition de loi PEC 215. Cette loi aurait fait reculer les droits historiques de ces peuples au Brésil et la reconnaissance de leurs terres ancestrales. La mobilisation de ces peuples et de ces organisations au Brésil s’est poursuivie durant plus d’une année, aboutissant finalement au retrait de la proposition de loi en question juste avant Noël 2014.

La semaine avant Noël, plusieurs dizaines d’Indiens se sont rendus à Brasilia et ont pénétré dans le bâtiment du Congrès pour faire entendre leur voix. Cinq d’entre eux qui avaient été arrêtés lors de la manifestation ont été libérés par la suite.

A son retour dans sa communauté, après des semaines de lobbying à Brasilia, la dirigeante indigène Sonia Guajajara a déclaré : « Je suis de retour avec le cœur léger et l’âme sereine et prête à revenir s’il le faut pour la défense de nos droits et de nos peuples ».

Dans une lettre ouverte pour marquer cet événement mémorable, l’association des Indiens du Brésil (APIB), a déclaré : ‘Nous, peuples indigènes, avons montré que nous ne permettrons jamais que nos terres soient recolonisées, envahies ou détruites, même si cela exige que nous sacrifions notre propre vie’.

Comme plusieurs autres propositions de ce type, PEC 215 a été influencé par un puissant groupe de pression de l’agrobusiness brésilien qui comprend de nombreux politiciens propriétaires de ranchs sur les territoires indigènes.

Cet amendement menaçait d’anéantir des groupes comme les Guarani qui ont été expulsés de la plupart de leurs terres, qui vivent dans des conditions déplorables et connaissent l’un des taux de suicide les plus élevés du monde, ainsi que de nombreux Indiens isolés, les sociétés les plus vulnérables du pays.

Survival International a fait pression contre le PEC 215 et d’autres propositions dangereuses. Nixiwaka Yawanawa, un Indien d’Amazonie brésilienne, qui a mené la protestation internationale pour Survival a déclaré : « Nous sommes là pour soutenir nos frères et sœurs indiens du Brésil qui sont confrontés à la pire attaque contre leurs droits depuis des décennies ».

Les Indiens du Brésil continuent de lutter contre l’invasion de leurs terres par les bûcherons, les mineurs, les éleveurs et autres et contre une série de méga-barrages qui menacent de détruire les moyens de subsistance de milliers d’entre eux et faire disparaître des groupes d’Indiens isolés.

Cette victoire est bien sûr loin d’être définitive, et la nomination de la représentante des grands propriétaires terriens Katia Abreu comme ministre de l’agriculture laisse présager d’autres atteintes aux droits de ces peuples et des agriculteurs familiaux. Mais c’est une victoire de ces peuples tout de même, qu’il faut célébrer, au moment où les bonnes nouvelles se font parfois un peu rares.

Source : http://www.survivalfrance.org/actu/10627

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s